Chausseliere vidange - Le Pêcheur des Maines

Aller au contenu

Menu principal :

Parcours






Vidange du plan d'eau de La Chausselière

samedi 3 février 2007



reportage de Bernard BOUSQUET

                Vacances de Noël 2006

Les membres de l’A.A.P.P.M.A procèdent au nettoyage de la pêcherie, et plus particulièrement des abords et des bassins. Depuis 1998, date de la dernière vidange,
le site est envahi de ronces et de petits arbustes, les bacs à poissons fixes sont pleins
de grosses pierres.
L’Association ‘REEL’ a également participée à la réhabilitation du ruisseau.
Des essais de vannes ont été effectués auparavant par Louis Marie TETAUD, notre président accompagné de Christian DUPE et Jean Guy FAVREAU.



Le nettoyage du ruisseau d'évacuation (avant et après)




Après une journée de dur labeur, tout le monde est satisfait de son travail.


Avec un sentiment que cette vidange devrait bien se dérouler...



Bien sur, la pêche est maintenant interdite sur l’ensemble du plan d’eau de La Chausselière.

              1er jour - 23 janvier 2007


Le niveau de l’étang est au plus haut.



10 heures 25 mn ,après vérification des différentes vannes, ouverture de la vanne de fond du plan d’eau, après 42 tours de clefs ! pour retourner à 21 tours pour la vanne de fond et 9 tours pour la vanne de vidange.
La garderie était également sur les lieux représentée par son directeur Mr Arnaud TANGUY accompagné de Mr Philippe BIDAUDT.






Mesdames et messieurs les foulques, il va falloir changer de résidence pendant quelques temps !





Les vannes fonctionnent à merveille !







En lecture sur la pige, entre le plancher du ponton et le niveau de l’eau, un écart de 21 cm est enregistré à l’ouverture des vannes, ce 23 janvier 2007.
La météo de ce jour affiche une température de 0° pour le matin et 3° dans la journée, un ciel nuageux avec des éclaircies.


               2e jour - 24 janvier 2007

Aujourd’hui, beau temps ce matin, pluie de neige fondue tout l’après midi.
Trois petits degrés dans la journée et des températures négatives programmées pour cette nuit.
Rappel que la vanne de fond est ouverte à 21 tours et que la vanne de vidange est ouverte à 5 tours.
La lecture de la pige nous donne 34 centimètres, le niveau du plan d’eau a donc baissé de 13 centimètres ces dernières 24 heures.
A 18 heures, la vanne de vidange est ouverte à 14 tours.


               3e jour - 25 janvier 2007






Très froid ce matin, les températures sont négatives avec un vent de nord est, quelques traces de neige tombée
cette nuit.

La lecture de la pige donne 52 centimètres, à 18 heures, le niveau a donc baissé de 18 centimètres depuis hier soir 18 heures.





               4e jour - 26 janvier 2007






Encore plus froid ce matin, - 5° sous abri, pas le temps à mettre un pêcheur dehors.
La pige indique 69 cm, soit une baisse de niveau journalière de 17 cm et un total de 48 cm depuis l’ouverture des vannes.




Ce matin, il fait très très froid, le lac est sous la glace !

               5e jour - 27 janvier 2007


Cheminement emprunté par le ruissellement d’eau de la vidange de l’étang. Après vérification sur le terrain, il n’a été constaté aucun problème causé par l’écoulement de l’eau.






Température très agréable, comme on en voudrait plus souvent, 10 ° dans la journée, et pas un brin de vent.
La pige donne un niveau de 85 cm, donc une baisse journalière de 16 cm et un total de 64 cm. Nous avons constaté, au petit matin, de nombreux alevins et poissons fourrages dans la grille et la ’’poêle’’ . Il semble que l’ouverture des deux vannes, ouvertes simultanément avec un débit conséquent crée un phénomène d’aspiration au niveau de celles-ci. A 10 heures, la décision est prise de réduire le débit.

Un niveau de cet été est atteint, avec un écoulement maintenant parfait.




               6e jour - 28 janvier 2007



Baisse totale = 64 cm.
Aujourd’hui, le lac est sous le brouillard. Il fait froid.
Le niveau a baissé de 9 cm pour un total de 73 cm.
Toujours quelques soucis par le passage de poisson fourrage, principalement de la très petite brème bordelière.

               7e jour - 29 janvier 2007


Très joli lever le soleil sur le lac !




la brème bordelière


Très beau temps de saison, avec des températures douces, de quoi donner l’envie d’aller à la pêche aux carnassiers, mais celle-ci est fermée maintenant.



Très beau temps de saison, avec des températures douces, de quoi donner l’envie d’aller à la pêche aux carnassiers, mais celle-ci est fermée maintenant.

Le niveau a baissé aujourd’hui de 11 cm, soit un total de 84 cm. Avec les agents de la Fédération la décision est prise de fermer
la vanne de vidange de 5 tours, elle reste ouverte avec 10 tours.


la perche soleil






Le ruisseau est noir de poisson fourrage, plus de 80 kg sont pêchés et stockés dans les bacs.
Principalement de la brème bordelière, quelques gardons et carpeaux, ainsi que de la perche soleil qu’il faudra éliminer avant l’alevinage, car classée espèce indésirable, pour ne pas dire nuisible, (ce poisson mange les oeufs des autres espèces).

               8e jour - 30 janvier 2007


Température estivale, ce serait très bien comme temps pour samedi ! Avec la vanne de vidange ouverte à 5 tours, le niveau n’a baissé que de 4 petits cm.



C’est jour de fête avec banquet pour les mouettes, elles se régalent d’alevins.
Pour notre part, nous avons quand même trié, sur la table 81 kilogrammes de petites brèmes, d’ables, de petits gardons et de carpeaux, pour la matinée.

L’après midi , nous avons pêché 193 kg de poissons, avec une légère diminution des petites brèmes et une augmentation sensible des petits gardons.

Un total de 274 kilogrammes de poissons fourrages pêchés aujourd’hui, déversés sur la petite et la grande Maine, à Saint Georges de Montaigu.






able

               9e jour - 31 janvier 2007




Comme la prévision, un temps nuageux toute la journée avec des températures plutôt clémentes.



La vanne de vidange est ouverte à 17 tours à 9 heures, elle est fermée à 5 tours à 21 heures.

Le niveau a baissé de 9 cm aujourd’hui, soit au total 96 cm depuis le début de la vidange.

Mise en place des braies dans le canal d’évacuation (Sorte de filet adapté au canal permettant la récupération du petit poisson).

Quelques photos permettant d’apprécier le débit de vidange du plan d’eau.

Toutefois une remarque, le fort débit a pour effet de contrarier la sortie du poisson fourrage. Aujourd’hui nous n’avons pris que 74 kilogrammes de poissons.





               10e jour - 1er février 2007

Température très douce pour la saison, très agréable.



Par rapport au pieds de l’estacade, le niveau est à 1,24 m, il serait très judicieux de placer une règle graduée, à la bonde, pour pouvoir bénéficier de données fiables. On peut estimer la baisse journalière à environ 6 cm, soit 1,02 m au total.


On commence à voir les remous et le dos des carpes sur le plan d’eau.

D’autre part l’eau qui passe par les vannes est beaucoup plus trouble que hier.

Les services techniques interviennent pour la mise en place de la pêcherie sur la vanne de fond.

Celle-ci a permis la pêche de 101 kilogrammes de poissons fourrages. Soit à ce jour 449 kilogrammes de petites brèmes, gardons, ables et carpeaux.









               11e jour - 2 février 2007

Toujours une température clémente comme on aimerait en voir plus souvent. Pas de pluie, comme on pouvait le craindre.
Les vannes ont été ouvertes à 8 heures, 15 tours pour la vanne de pêcherie et 20 tours pour la vanne de fond entrainant un débit conséquent. Elles ont été partiellement fermées à 13 heures et ouvertes par intermittence en fin d’après midi.
Ce jour, nous avons pêché 335 kilogrammes de poissons fourrages et 5 kilogrammes de gardons, soit un total de 789 kilogrammes de poissons, il faut rajouter à ce total 20 sandres pour un poids de 25 kilogrammes et 2 brochets pour 1 kilogramme.
Le plan d’eau est prêt pour la pêcherie de demain, avec un soucis tout de même, cette nappe d’eau qui reste au milieu, où semble se tenir le gros poisson.

L’ensemble du poisson pêché a été distribué sur les Chaussées, les Pinserons, la Gatelière pour Saint Georges de Montaigu, Moulin Gros, le plan d’eau des remparts pour Montaigu, l’Ecornerie pour Saint Hilaire de Loulay.




               12e jour - 3 février 2007

On ne pouvait espérer mieux, question météo, malgré un petit vent de Nord Est très froid. Un temps idéal pour une vidange.









On est fin prêt pour l’ouverture des vannes, avec les questions que tous pêcheurs se posent, combien il y a de poissons ! combien de brochets ! combien de sandres ! où sont les gros !!! C’est la grande discussion de ce matin.




Après le passage des consignes par notre Président Louis Marie TETAUD et Christian DUPE responsable de la garderie de la Fédération.


- 1 pêcherie fixe
- 1 pêcherie inox portable pour la vanne de fond
- 3 tables de tri en fibre de verre
- il faut ajouter une bonne douzaine d’épuisettes de différentes mailles, pour la récupération du poisson.
- 1 cuve de 6000 litres d’eau propre
- 1 filet de pêche pour la récupération du poisson restant dans les poches d’eau
- 1 pompe thermique, ceci pour le renouvellement en eau des différents bacs
- 2 vides caves
- 1 balance pour la pesée du poisson
- 1 groupe électrogène et son éclairage
- 1 stand permettant le stockage de la logistique, mais aussi tout ce qui est de la comptabilité du poisson pêché et de sa destination
- 1 boite à pharmacie pour les petits ‘bobos’
- 1 caisse à outils
- prévoir quelques pelles, pioches, râteaux et balais
- dans notre cas bien précis, un arrêté municipal pour la circulation, des ganivelles et de la rubalise pour délimiter le périmètre de travail.





Tout le monde est à son poste, avec sa mission très précise à accomplir.
Si l’on avait un inventaire du matériel mis en place, Il serait à peu près le suivant :
- 4 bacs à poissons fixes - 6 cuves de stockage de poissons amovibles
- 2 cuves à poissons sur remorques avec 0² - 6 cuves sur un camion de pisciculture
- Environ 50 ‘basses’ ou petits bacs pour le transport vers les cuves de stockage, ceci pour la manutention et le stockage du poisson.










Le système du vide cave et son tuyau percé donne toute satisfaction pour l’oxygénation du poisson. (attention toutefois à ne pas mettre de petites feuilles ou autres corps qui pourraient obstruer la pompe ou les trous du tuyau, il est préférable de prévoir un petit filet autour de la crépine).

A 8 heures, tout le monde est fin prêt, la pêche commence.
Jusqu’à 10 h 30 mn, tout semble se dérouler comme dans un livre. Toutefois, c’est l’étonnement, aucun poisson ne sort par la vanne de fond !
Et pour cause, celle-ci est bouchée par une grille !!!


Début d’après midi 2ème gros soucis de la journée, il reste une nappe d’eau en milieu d’étang ou le gros poisson grouille. Comment faire pour que ce poisson prenne le chemin de la vanne de fond ! Notre président Loulou commence à prendre aujourd’hui une multitude de cheveux blancs







Après avoir vérifié la faisabilité de l’idée, la décision est prise de creuser un chenal dans la vase en envoyant des pêcheurs munis de pelles afin de creuser un chenal.

Cette manoeuvre aura permis de faire passer quelques poissons, mais pas à la hauteur de nos espérances, le chenal est toujours trop haut, malgré nos efforts et notre volonté.

Cette manoeuvre aura permis de faire passer quelques poissons, mais pas à la hauteur de nos espérances, le chenal est toujours trop haut, malgré nos efforts et notre volonté.






15 h 30 mn, ce n’est qu’une très petite quantité de poissons qui sont passés. On teste un tracteur et son bac, on embarque quelques pêcheurs munis d’épuisettes, à ce moment, nous n’avons recensé que 25 Kg de sandres pour 20 pièces. Le personnel regarde anxieux. Au premier tour, un plein bac de sandre trophée, près du mètre.
Incroyable, les premiers éléments qui en ressortent, c’est une multitude de poissons trophées qui restent dans ce trou, principalement des sandres et des carpes.



Une très belle carpe trophée de plus de 10 kg














Pas le temps de prendre beaucoup de photos, l’urgence est de peser, laver les sandres et les mettre dans le camion de pisciculture sous oxygène, le sandre est un poisson très fragile qui ne supporte pas le manque d’O².

Une très grande quantité de femelles pleines d’oeufs, elles sont prêtes à frayer !


En fin de journée, le résultat de la pêche est de 3 637,300 kg de poissons !

Ce qui est très honorable et au dessus de nos prévisions les plus optimistes.

3,000 kg de brochets pour 5 pièces !
0,800 kg de perches,
1,500 kg de tanches
37,000 kg de gardons
40,000 kg d’anguilles
416,000 kg de gros sandres
600,000 kg de grosses brèmes
911,000 kg de poissons fourrages
1 548,000 kg de grosses carpes

L’ensemble de ces poissons a été remis à l’eau, sur les parcours de l’AAPPMA, entre autre, Les Pinserons, La Gatelière, les chaussées, le plan d’eau des Remparts, Moulins Gros, l’Ecornerie, le Lac des Vallées. A noter, il faut prévoir un nombre de cuves et de véhicules en nombre suffisant pour effectuer le transport de ce poisson.


80 kg de perches soleil ont été triées et détruites.

En fin de journée, il est donné rendez-vous lundi matin, à 9 heures, à la pêcherie, il reste de nombreux poissons dans la poche d’eau, au milieu du lac, on recommencera la pêche à l’aide d’un filet et du tracteur.


               13e jour - 4 février 2007

Aujourd’hui c’est repos. Il fait un temps printanier.
Ci-dessous, le tableau du nombre de tours pour l’ouverture ou pour la fermeture de la vanne de vidange et de la vanne de fond avec les différents niveaux constatés. Les niveaux constatés sont la différence entre la surface de l’eau par rapport au plancher du ponton.


Vidange de l'étang de La Chausselière

               14e jour - 5 février 2007

Notre petit groupe composé d’environ 15 personnes est au rendez-vous de 9 heures ce matin.
Aujourd’hui est encore un temps printanier, pour un mois de février, on était plutôt habitué aux périodes de froid. Attention la pluie arrive, négligeable pour nous maintenant, on va terminer !
On embarque dans le bac du tracteur, la bonne humeur est aussi au rendez-vous, les mouettes aussi, on pourrait se demander si elles n’ont pas inventées un système de communication pour s’inviter à ce banquet. ..










Vous attendez peut être le résultat de la journée de pêche, je vous le donne :
- 17 kg de poissons fourrages - 719 kg de grosses brèmes
- 82 kg de sandres - 701 kg de carpes
- 18 kg d’anguilles
Soit un total, pour la journée de pêche de
1537 kg de poissons.

Que de pas, de souvenirs, de rêves qui resteront sur cette aire de travail !













La senne est mise en place, (attention au trou !) la pêche peut commencer, deux tours de bacs seront nécessaire pour transporter ce premier coup de filet.









Le bilan de la pêcherie du lac de la Chausselière est de 5 989,300 kg.

Le récapitulatif nous donne :

1712 kg
de poissons fourrages
4 kg de brochets
523 kg de sandres
58 kg d’anguilles
0,800 kg de perches
1,500 kg de tanches
42 kg de gardons
1319 kg de grosses brèmes
2249 kg de carpes
80 kg de perches soleil





Merci à la Fédération de pêche Vendéenne, Philippe, Arnaud, Christian et Christian, pour votre encadrement, votre aide, votre savoir faire.



Merci à vous les anciens, ainsi qu’à tous ceux qui nous ont apportés leurs aides pour la réussite de cette vidange.







Pas facile de travailler dans la vase, impossible de se déplacer, on est collé, scotché au fond, il aura fallu jouer la solidarité et s’entraider, (avec quelques bosses de rires).

Pas de temps à perdre, il faut vite sortir le poisson de cette eau boueuse pour le rincer et le mettre en eau propre.


Il faut maintenant organiser la remise à l’eau.








Comme le bureau en avait émis le souhait, aucun poisson n’a été vendu, ils ont été réintroduits sur le parcours de l’AAPPMA

Le Pêcheur des Maines, sur les Communes de Saint Georges de Montaigu, de Montaigu, de Saint Hilaire de Loulay et de Vieillevigne, sous couvert de la garderie.

Nous n’aurons à déplorer, lors de cette vidange, la mortalité de 100 kg de poissons, en comptabilisant les 80 kg de perches soleil.

C’est maintenant terminé, il faut nettoyer et ranger le matériel.
















le plan d'eau avant et après la vidange




Les sandres étaient bien présents dans le lac !



Pas jouer avec les perches !




Carte de CASSINI du marécage de la Chausselière (18ème siècle)







 
Retourner au contenu | Retourner au menu